Contracorriente de Javier Fuentes-León

contracorriente-outplayfilms-distribution

Un film de Javier Fuentes-León

Avec Christian Mercado, Manolo Cardona, Tatiana Astengo

Pérou – Colombie – France – Allemagne  / 2010 / 97 mn

Résumé

Miguel est un jeune pêcheur, très apprécié et bien intégré à Capo Blanco, un petit village avec de fortes traditions catholiques sur la côte Nord du Pérou. Marié à Mariela qui attend leur premier enfant, Miguel vit secrètement une histoire d’amour passionnée avec Santiago, un beau et mystérieux peintre qui vit à l’écart du village…

Prix du Public Festival du Film de Sundance 2010
CONTRACORRIENTE  a représenté le Pérou aux Oscars 2011
Prix du Public Festival du Film de Miami 2010
Prix du Public Festival du Film de Carthagène 2010
Prix du Public Festival du Film Latino de Montréal

Critiques de la presse

On a beau chercher, on ne voit pas en 2011, si ce n’est encore plus loin dans le temps, de film d’amour susceptible de rivaliser en originalité, en force, en courage et en pudeur avec cette pépite venue du Pérou » (Le Nouvel Obs)

« Une fable poétique, émouvante et humaine, à vocation universelle, portée d’un bout à l’autre par un scénario inventif et des acteurs convaincants » (Avoir Alire)

« Un film tout en délicate mélancolie, jouant à la fois du réalisme social et de la liberté du fantastique poétique. Une histoire d’amour bouleversante et un appel à la tolérance nullement lénifiant » (Studio CinéLive)

« Par touches impressionnistes, un pied dans le naturalisme et l’autre dans la poésie naïve, Javier Fuentes-León signe un joli drame sur l’identité sexuelle » (Première)

« Contracorriente a beaucoup pour plaire » (Télérama)

« Une belle fable surnaturelle aux élans universels qui révèle un réalisateur prometteur » (Critikat)

« Magnifiquement filmé, dans des paysages quasi lunaires, cette superbe histoire d’amour remarquablement interprétée restera longtemps dans les mémoires » (Têtu)

« Une histoire d’amour et de tolérance magnifiée par la beauté des paysages maritimes » (La Vie)

« Contracorriente touche droit au cœur par les thèmes qu’il aborde et la profondeur du personnage central » (Sensitif)



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.