Invisibles

invisibles-yariv-mozer-film-gay-outplayfilms

Invisibles

Titre original : The Invisible Men

Un film documentaire de Yariv Mozer

ISRAEL/PAYS-BAS/PALESTINE – 2012

Langues : Hébreu/Anglais/Arabe
Sous-titres : Français
Couleur DCP 68′

Résumé 

Invisibles a été réalisé par le réalisateur israélien Yariv Mozer et transpose à l’écran l’histoire de Palestiniens gays ayant dû s’échapper de leurs familles et se cachant clandestinement à Tel Aviv. Leur unique chance de survie revient à obtenir l’asile en dehors des frontières de la Palestine et d’Israël, contraints d’abandonner à jamais leur patrie et leurs racines.

« La détresse des homosexuels dans le monde islamique a déjà souvent été abordée et pourtant ceux qui restent coincés dans les ghettos de la bande de Gaza souffrent de plus en plus » confie le réalisateur.

« Les rumeurs sur l’identité sexuelle se répandent comme une traînée de poudre là-bas et transforment les menaces en dommages physiques très sérieux. Si ces jeunes hommes ne sont pas rapidement retrouvés par leurs familles, les services secrets palestiniens se débarrassent d’eux en les accusant directement de coopérer avec le Mossad. C’est pourquoi ces hommes n’ont d’autre choix que de fuir clandestinement vers Israël et sa ville la plus progressiste, Tel Aviv, où ils sont tout de même contraints de mener une double vie. Privés d’adresse, de passeport, de compte en banque, de vrais amis ou amants, ils vivent à Tel Aviv tels des prisonniers, étouffés par un Etat criminalisant quiconque leur fournit un logement, un emploi ou un déplacement ».

« Ce n’est pas normal que je doive enfreindre la loi chaque jour où je travaille sur ce film. Israël a ratifié des traités internationaux l’obligeant à protéger les vies mises en péril. Pourtant, Israël déporte les Palestiniens homosexuels vers les Territoires occupés, ne leur laissant d’autre choix que de se réfugier dans la quête d’un asile politique dans des pays tiers et d’abandonner à jamais leur identité, leur culture et leurs proches. »



Les commentaires sont fermés.