OUT OF UGANDA

498 Views No Comments

Un film de Rolando CollaJosef Burri

Produit par Elena Pedrazzoli

Documentaire / 65 min / Suisse/ 2022

Langue: Anglais, Français, Allemand

Sous-titres: Français

Éléments promotionnels festivals

PROCHAINEMENT

Presskit

PROCHAINEMENT

Selection officielles

Cape Town Encounters (Afrique du Sud)

Festival du Film des Droits de l’Homme de Berlin (Allemagne)

Festival du Film Gay de Freiburg (Allemagne)

Queer Lisboa (Portugal)

Black Alphabet NFP (États-Unis)

TLVFest 2023 (Israël)

Festival du Film Lesbien et Gay de Hong Kong

Festival International du Film Queer et Migrant d’Amsterdam (Pays-Bas)

MiX Milano (Italie)

Festival du Film Q-Fest (États-Unis)

 

Résumé

Philip, Lynn, Hussein et Shammy, jeunes ougandais LGBT, se battent pour survivre. Rester dans leur pays où oppressions religieuses et discriminations règnent, met leur vie en danger. Leur dernier espoir : tout quitter pour vivre un long et douloureux exil. 

Note d’intention

Personne ne veut quitter son pays d’origine, à moins que… À moins d’être gay, lesbienne ou trans. À moins de subir des persécutions en raison de votre identité ou orientation sexuelle. À moins d’être chassé de votre famille, de votre lieu de résidence, de votre lieu de travail, encore et encore. À moins d’être victime d’agresseurs brutaux. À moins d’avoir à craindre pour votre vie.

Ce projet de film est né de la curiosité à l’égard des réfugiés d’Afrique cherchant un soutien auprès de « Queeramnesty » à Zurich. Leur raison de fuir était l’homophobie dans leur pays d’origine.

Nous avons rencontré beaucoup de personnes touchées pour apprendre leurs histoires. Toutes ces histoires méritent d’être racontées. La plupart d’entre elles nous touchent profondément. Et si j’étais dans leur situation ? Il s’est avéré que, bien qu’ils nous parlent assez ouvertement, ils avaient peur de parler devant la caméra. Juste au moment où nous commencions à filmer, l’un des protagonistes s’est retiré du projet.

La situation des personnes concernées est difficile. La plupart attendent des mois, voire des années, pour une décision sur leur demande d’asile. Cela entrave leur progression car ils ne sont pas autorisés à travailler pendant cette période. Ils essaient de tuer le temps et de ne pas trop se décourager.

Cependant, le film veut exactement le contraire, s’en rapprocher et en parler.

Toutes les personnes concernées ont personnellement vécu l’homophobie dans leur pays d’origine. Ils en sont traumatisés. En parler est aussi douloureux. Nous avons essayé de leur donner une voix parce que la plupart d’entre nous n’ont aucune idée de ce que c’est de vivre dans un pays étranger accueillant pour les homosexuels après tant d’expériences tristes.

Au-delà des destins personnels des quatre protagonistes, le film montre l’aveuglement fanatique avec lequel les attitudes homophobes sont exprimées et diffusées. Il montre le travail des militants qui ne renoncent jamais malgré la grande résistance à laquelle ils sont confrontés. Les meilleurs succès sont obtenus là où le dialogue est recherché plutôt que la confrontation.

Beaucoup des réfugiés gays ont des sentiments mitigés à l’égard de leur famille et de leurs amis. Nous avons enquêté non seulement sur leur motivation et les circonstances de leur fuite, ainsi que sur leurs expériences dans le nouveau pays. Nous voulions aussi voir quelles conséquences peut avoir la fuite d’un membre de la famille sur le reste de la famille. Comment souffrent-ils de la perte d’un fils ou d’une fille ? Qu’attendent-ils de leurs proches dans le pays d’accueil ? Et comment la fuite et l’orientation sexuelle de leur parent affectent-elles la situation sociale de la famille à la maison ?

À part le porte-parole des médias du Bureau de la Migration de Zurich, seules des personnes africaines sont entendues dans le film.

Notre documentaire parle d’eux, pas de nous en tant qu’auteurs, ni des sachants. Nous n’avons pas les réponses. Nous posons seulement les questions.

Cela inclut également certains proches des protagonistes. L’homophobie pèse comme une malédiction sur ces familles. Ils sont soumis à une punition inhumaine que ce film espère aussi contribuer à combattre.

TRAILER INTERNATIONAL

SCREENER 

Date

7 July 2022

Leave us a comment